dysmorphies unguéales

La destruction partielle ou totale de la plaque unguéale est une « mutilation » fort apparente, très inesthétique et le plus souvent très pénible à supporter moralement chez la femme (surtout lors du port de chaussures en été) ou bien une gêne fonctionnelle chez le sportif…

Il n’est donc pas exceptionnel que nous soit réclamé en consultation une technique purement esthétique pour "cacher" des ongles très dystrophiques qui peuvent repousser sous forme d’une corne hypertrophique ou de débris cornés multiples… ou bien encore lorsque la consultation nous amène à pratiquer une ablation partielle voire totale de la plaque. (en cas de mycose, cor sous unguéal, ongle incarné, hématome)

1- Les Onychopathies d'origine traumatique récente

  • hématome sous unguéal

  • Hématome complet dit "ongle noir"

2- Les Onychopathies d'origine traumatique tardive 

  • Fissures

  • décollement

  • désaxation 

  • post chirurgie

3- Les Onychopathies d'origine Chimique ou médicale

4- Les Onychopathies d'origine inféctieuse

  • onychomycose

  • panaris

5- Des hémorragies filiformes distales

6- Hyperkératose sous unguéale

7- Pathologies dermatologiques

  • eczema

  • psoriasis

 

 

Les dystrophies unguéales

Loading images
loading
IMG_9791 hematome ung hematome ung2 ongle court ongle dys ongle décolé
Free business joomla templates