Podologie et Randonnée

 

Podologie et Randonnée


 

Cas clinique ayant mené à l'appareillage suivant...

Ce matin Mme L. est venue nous consulter en vue de préparer au mieux sa longue randonnée sur le chemin de Compostelle...

En plus de conseils dont nous reparlerons plus tard, nous avons confectionné une paire d'orthèses plantaires thermoformées adaptée à ses chaussures...

 

 

Nous avons proposé un moule en bidensité en EVA thermoformable

 


 LA PRÉPARATION DES PIEDS

 

  • La coupe des ongles

 

Il faut se couper les ongles régulièrement, en évitant tout risque de conflit entre l'ongle et la chaussure ou entre l'ongle et la peau.

Pour cela il faut respecter la courbe du doigt de pied et bien couper parallèlement à l’arrondi et en évitant de couper trop les bords...

Le plus simple est de demander conseil(s) à un Podologue.

Renforcez votre épiderme

1/ Pour une randonnée de courte durée

Le but principal sera de réduire au mieux les risques de frictions des différentes zones à risque...

La préparation de la peau peut s'effectuer 1 à 2 semaines avant la randonnée en hydratant la peau.

Durant la randonnée il faudra protéger les zones à risque en utilisant une pommade spécifique visant à réduire la friction entre peau et chaussette/chaussure.

2/ Pour de longues randonnées

Le principe finale sera le même... mais la préparation sera beaucoup plus stricte et longue.

La préparation se fera 4 semaines en amont de la randonnée!

La première phase "le Tannage" visera à "raffermir" la peau plantaire à risque.

Pour cela nous appliquerons un produit tannant ou du jus de citron en générale une fois par jour pendant au moins 2 semaines 

Puis progressivement, la peau, devenue "ferme", devra être petit à petit réhydratée afin de lui redonner progressivement son élasticité naturelle.

Le principe de traitement dans cette 3ème semaine sera de continuer le tannage tout en hydratant le pied le soir

La 4ème semaine sera uniquement réservé à la protection de la peau en utilisant quotidiennement une pommade anti-friction.

Durant la randonnée il faudra protéger les zones à risque en utilisant une pommade spécifique visant à réduire la friction entre peau et chaussette/chaussure.

 


 

 La Chaussure de Randonnée

 

 

En plaine, ou lors de courte randonnée, des chaussures à tige basse peuvent suffire.
En montagne, ou lors de longue et intense randonnée, des chaussures montantes de préférence possédant une rigidité latérale sont nécessaires car les chevilles sont très sollicitées dans les dévers et les pierriers.

Elles se doivent de combiner confort et stabilité!

La semelle extérieure permettra une bonne accroche et sera solide dans le temps.

Il faudra toujours habituer le pied à la nouvelle chaussure... afin que le couple pied/chaussure soit en parfaite adéquation le jour de la randonnée.

 

 

Chaussures de montagne : les critères de choix de vos futures chaussures :

 

  • La rigidité : elle est essentielle pour la tenue du pied et l’accroche en terrain montagneux.

 

  • Le maintien : avec une tige haute, qui vient soutenir l’articulation de la cheville et le bas du tibia.

 

  • L’accroche de la semelle : l’accroche de la semelle dépend de la qualité du matériau utilisé. En général, les gommes tendres ont une meilleure accroche sur le rocher mais elles s’usent vite. Les gommes dures seront plus résistantes mais moins "amortissantes". On cherche donc le bon compromis en fonction des terrains pratiqués (plus tendre pour l’escalade rocheuse, plus dure pour la haute route et la rando classique)

 

  • Protection / Imperméabilité : Pare-pierre, renforts latéraux et type de matériel utilisé assureront une longévité de la chaussure et vous protégeront contre les éléments extérieurs (pierre, rochers). De plus des membranes "imperméables" augmente la protection à l'eau et l'évacuation de l'humidité du pied.

 

 

Les constituants essentiels de votre chaussure de randonnée :

 

Les différents composants d'une chaussure de randonnée

 


 

Free business joomla templates